Autres rubriques

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Visite de la délégation du Cluster de Ziguinchor à Londres

image

Dans le cadre du projet Connecting Classrooms liant des établissements scolaires du Royaume Uni (Fortismere, Blanche Nevile et Coldfall), du Sénégal (Lycee Djignabo, CEM Tete Diadhiou, Ecole primaire Biram Beye) et d’Uganda (Mackay Memorial College Nateete, Mackay Memorial Primary School Nateete, Nateete Junior School) initié par le British Council, une délégation de trois établissements de Ziguinchor s’est rendue à Londres du jeudi 27 mars au vendredi 04 avril 2008.


Un voyage sans encombre

Cette délégation, composée des trois chefs d’établissement, de quatre enseignants et de huit élèves (soit quinze personnes, voir liste en annexe), a auparavant quitté la ville de connecting_img1Ziguinchor le lundi 24 mars par le bateau Aline Sitoe Diatta pour arriver à Dakar le lendemain mardi 25 au petit matin. Elle a été installée non loin du port à l’Hôtel Al Afifa, ce qui a facilité le transfert. La journée a été mise à profit pour finaliser les formalités de voyage (récupération des passeports et titres de voyage) au British Council et de remercier son personnel pour la diligence avec laquelle il a mené en amont les préparatifs du voyage. Le mercredi 26, le transfert de l’hôtel à l’aéroport s’est déroulé sans encombre de même que les formalités d’embarquement. La délégation s’est embarquée à bord d’un vol Iberia pour Londres avec une escale à Madrid. Nous sommes arrivés à London Heathrow comme prévu le jeudi 27 à 10h où nous attendait un comité d’accueil dépêché parnos partenaires londoniens. L’initiation à la nouvelle vie londonienne commença par l’expérience de grosses tasses de café bien chaud mais « à peine sucré » pour les Sénégalais que nous sommes. Un bus était mis à disposition pour le transfert de l’aéroport à l’école Fortismere où, làégalement, nous avons trouvé un comité d’accueil très mobilisé. Lors du voyage retour également, le 4 avril 2008, rien n’a été négligé: deux bus ont été mobilisés pour nous transférer à l’aéroport Heathrow où nous avons embarqué sans problème pour Dakar avec cette fois deux escales à Madrid et à Las Palmas. Nous sommes arrivés à Dakar-Yoff à 22h 30 et nous avons rejoint notre hôtel Al Afifa où nous étions attendus. Le lendemain matin, transfert à l’aéroport pour un ultime voyage pour Ziguinchor par vol Air Sénégal.

Accueil chaleureux et prise en charge complète

Des élèves comme des enseignantsconnecting_img1 et personnels d’encadrement étaient à l’accueil. Sur les murs de l’école on pouvait apercevoir des drapeaux des trois pays formant le ‘PartenariatBuildingFutures : Africa-UK’ c’est-à-dire l’Angleterre, le Sénégal et l’Uganda. Après le déjeuner nous avons effectué un tour complet des lieux(Fortismere et Blanche Neville) avant de revenir à la bibliothèque de Fortismere pour vivreun des moments forts de la visite : larencontre avec les familles d’accueil.

Le comité londonien a assuré le transport des délégués en remettant à chacun une carte de transport (Oyster) par bus comme par métro. D’autre part une police d’assurance médicale a été payée pour chaque délégué ; une carte a été remise à chacun avec toutes les références nécessaires (numéro de téléphone, adresse internet) pour les contacts en cas de nécessité…

Les familles d’accueil

Les deux délégations africaines (Sénégal, Uganda) connecting_img1ont été logées durant tout le séjour dans des familles d’accueil. Toutes les familles se sont retrouvées à l’école Fortismere pour accueillir leurs hôtes respectifs et les conduire chez elles. Tous les membres de la délégation sénégalaise ont exprimé leur satisfaction totale par rapport à leur séjour dans leurs familles d’accueil. Ils ont souligné l’abnégation de leurs hôtes qui n’ont ménagé aucun effort pour les mettre dans les meilleures conditions. Chaque jour les délégués étaient accompagnés à l’école le matin par leurs hôtes et on venait les chercher au soir ; même ceux qui habitent non loin de l’école. Des délégués ont pu bénéficier de tours en ville (découverte, shopping…) en plus du programme officiel, et ce grâce à leurs hôtes. Les membres de la délégation n’ont pas tari d’éloges pour les familles d’accueil. Aussi, le jour de la séparation (vendredi 4 avril) fut-il très émouvant car certains n’ont pas pu retenir leurs larmes. Par ailleurs plusieurs familles ont invité les délégués à partager soit un dîner, un déjeuner ou un petit déjeuner en plus des repas offerts par le comité de Londres.

Exécution du programme officiel

Des programmes ont été élaborés et remis aux délégués bien avant le voyage, un pour les élèves et unconnecting_img1 autre pour les enseignants. Concernant les enseignants, il s’agissait essentiellement d’activités pédagogiques : visites de classes, cours, supervisions de travaux dans les ateliers d’art, de musique… C’est ainsi que les enseignants du primaire ont mené l’essentiel de leurs activités à l’Ecole Coldfall tandis que ceux du moyen secondaire étaient à Fortismere et Blanche Neville. Quant aux élèves, ils ont bénéficié des services d’un comité chargé de les guider conformément à leur propre programme. Ils ont assisté à des cours dans les classes avec leurs camarades, des cours d’éducation physique et sportive dans les aires de jeux de même qu’aux ateliers d’informatique, d’art (peinture et sculpture), de musique de photographie. A ce niveau il convient de signaler que nos élèves ont pu bénéficier d’une initiation au maniement de matériels qui leur étaient jusque-là inconnus : appareils photo de dernière génération, traitement des photos et vidéos avec des programmes informatiques, enregistrement de musique… D’ailleurs un matériel important et varié leur a été remis pour qu’ils puissent s’exercer dans leurs écoles respectives ; il s’agit d’appareils photo et d’appareils d’enregistrement. Les élèves se sont produits comme prévu à la soirée internationale du lundi 31 marsconnecting_img1 à l’instar de leurs camarades de Londres et d’Uganda en présence de M. Ibrahima Ndiaye, Conseiller à l’Ambassade du Sénégal au Royaume Uni. Ils ont brillamment joué une pièce de théâtre et montré des danses du terroir casamançais. C’est dire que, autant pour les enseignants que pour les élèves le séjour a été particulièrement chargé mais surtout très enrichissant. (Voir les impressions personnelles des uns et des autres). Il faut signaler ici et avec force l’implication très remarquée d’un nombre important de personnes au nombre desquelles on peut citer : M. Aydin Onac, directeur de Fortismere et coordonateur du Partenariat, Mme Jane Dale, directrice de Blanche Nevile, Mme Evelyn Davis directrice de Coldfall, Serena Oberheim, coordonatrice de Coldfall et last but not least Marcus Whitaker coordonateur du cluster de Londres, Muswell Hill. Nous saluons également la disponibilité de nos amis Ougandais sous la conduite de Mme Gertrude Ssekabira, coordonatrice du cluster de Nateete.

Les séances de travail

L’objectif principal du projet Connecting Classrooms est d’échanger les expériences respectives en connecting_img1diverses matières (culture, pédagogie…) en se basant sur les programmesscolaires. Alors dès le lendemain de notre arrivée, le vendredi 28mars, une séance de présentations PowerPoint des différentesécoles(9 au total) a été organisée avec un accent sur les statuts, le personnel, connecting_img1les programmes,les curricula.Le jeudi 03 avril, dernier jour avant le départ, tous les enseignants des délégations se sont réunis pour discuter de l’avenir du partenariat ; toutes les neuf écoles étaient représentées. D’abord il a été procédé à la désignation du pays Coordinateur du Partenariat, et, conformément au principe de rotation, l’Uganda a été désigné pour un an. Ensuite chacun a été invité à réfléchir sur les orientations et les programmes du partenariat et surtout les contenus pratiques et évaluables de ces programmes. C’est ainsi que les échanges vont porter sur les thèmes suivants :

  1. Long term sustainability of the project
  2. Dances, music, story telling, movies, etc...
  3. Developing school leadership for the students
  4. Peace and citizenship 5. -Internet communication
  5. Publish a book of poems and proverbs
  6. Water project; collecting waters from the rain
  7. Alternative energy 9. -Slavery (exchange via internet)
  8. Knowing a bit more the three countries
  9. Mediation by the students for a peaceful environment at school
  10. Have a logo, an anthem and a green square in each cluster

Nous avons également réfléchi sur les dates de la prochaine rencontre qui aura lieu à Ziguinchor au Sénégal. La période de début mai 2009 a été retenue et les dates exactes seront précisées ultérieurement. Quelques séances informelles ont été organisées notamment entre les chefs d’établissements et Monsieur Aydin Onaç (Directeur de Fortismere et par ailleurs Coordinateur sortant du Partenariat) pour échanger sur le mode de gestion ( Management) des écoles. D’autres rencontres ont été organisées en fonction des besoins de délégués. Ainsi, nous avons visité à Fortismere une structure ( The BASE : Behaviour Achievement Support Education) chargée de gérer les élèves qui ont de sérieuses difficultés de comportement ; là nous avons pu discuter avec certains d’entre eux.

Des impressions de satisfaction

Au vu de ce qui précède on peut comprendre le sentiment de satisfaction qui a animé l’ensemble de la délégation. - Satisfaction sur le voyage qui s’est déroulé sans la moindre difficulté à l’aller comme au retour grâce à la diligence du British Council - Satisfaction sur l’organisation par le Comité de Londres et les parents d’élèves avec une mention spéciale aux familles d’accueil. - Satisfaction enfin sur le comportement des membres de la délégation qui ont fait montre d’une solidarité à tout moment, d’un grand sens de la responsabilité à toutes les occasions.